Pomme et Papaye A.S.B.L. : On a besoin de vous !

Nous sommes deux soeurs jumelles, mères de familles nombreuses et grands-mères de petits-enfants plus nombreux encore.

Comme beaucoup de Belges au moment du génocide, nous avons frémi d’horreur devant les massacres qui ont été perpétrés au Rwanda d’avril à juillet 1994.

Depuis 1998, nous avons mis sur pied une asbl, avec un statut officiel. Cette association se dénomme « Pomme et Papaye », deux fruits jumeaux, l’un d’Europe, l’autre d’Afrique.

Le choix du nom de l’association démontre le souci que nous avons d’une égalité entre les peuples, qu’ils soient du Nord ou du Sud, ayant l’un et l’autre le droit de goûter aux saveurs de la vie.

Les buts de l’asbl visent le mieux-être, l’épanouissement et la socialisation des personnes, quel que soit leur âge, spécialement dans le Tiers-Monde.

Bien chers tous, nous espérons que vos activités estivales se déroulent au mieux et que l’été touchant à sa fin, vous vous retrouverez joyeusement avec ceux qui vous sont chers !

Les circonstances de la vie ont fait que notre activité caritative s’est déroulée plus discrètement depuis quelque temps, étant donné la santé du mari de ma soeur, et le départ du mien.

NEW septembre 2016 :

Je ne dois pas vous présenter notre association, vous savez  que nous sommes présentes au Rwanda depuis 1994, au moment de ce terrible génocide laissant des enfants sans toit, sans parents, sans nourriture, sans école. Vous savez aussi que le but premier de Pomme et Papaye est de mettre nos jeunes en classe car, comment relever un pays si ce n’est en donnant l’instruction et la faculté de raisonnement à ses enfants ? Notre site n’est pas trop à jour, mais il relate les diverses actions dans lesquelles notre association s’est impliquée depuis sa création.

Vous l’avouerais-je ? La situation financière de notre asbl est catastrophique depuis plusieurs mois. La somme des dons reçus en 2015 et 2016 ne nous permet pas de faire face aux besoins de nos universitaires. Nos jeunes ont besoin d’instruction, de moyens informatiques, d’outils pour leurs métiers. Nous sommes dans l’incapacité de leur fournir le minimum. Ils risquent le renvoi si nous ne payons pas rapidement leur minerval. Ce qui vient aussi perturber grandement le budget, c’est que l’état rwandais a ajouté une année académique obligatoire pour certains de nos universitaires en terminale, spécialement dans les sections scientifiques, et que les diverses catégories d’élèves aidés par l’état ont été revues à la baisse, obligeant plusieurs de nos étudiants à payer le minerval dans son entièreté, au lieu de la moitié comme par le passé. Dans ces conditions, pour nos finances, le minerval a doublé, atteignant 2.000 euros par étudiant, sans compter les autres besoins comme la nourriture, le logement, l’achat de livres et autres outils indispensables.

Pendant plusieurs années nos finances étaient compensées par un legs conséquent, qui nous a permis d’assurer non seulement l’instruction de nos jeunes, mais aussi la construction d’une maison par fratrie. En outre, nous avons pu répondre à certaines demandes structurelles, comme la construction d’une classe maternelle, l’aide à la construction d’une salle polyvalente dans cette même école maternelle du Kigali rural (Masaka), en partenariat avec les soeurs pallottines, et d’autres projets ponctuels.

Ce n’est pas dans mes habitudes de venir crier au secours, mais cette fois-ci nous avons vraiment besoin de toutes les énergies pour sauver l’année scolaire de plusieurs de nos jeunes. Une année d’université coûte environ 3.000 euros. Il nous faut d’urgence trouver 9.850 euros, pour payer les minervals en retard.

Pourriez-vous nous aider ? même par un petit geste, nous vous en serions très reconnaissantes. Et si vous voulez bien en parler à vos amis, cela nous aiderait grandement. Quelques euros seulement… si vous pouvez plus, à partir de 40 euros nous vous délivrerons une attestation fiscale déductible de vos impôts.Déjà, mille mercis. Entretemps, recevez  déjà toute notre reconnaissance.

Entretemps recevez nos salutations cordiales.

Claire ( (et Jacqueline) – n° de compte de Pomme et Papaye : BE60 0000 0233 5070 – IBAN BPOTBEB1

 

Claire Ausloos, Secrétaire générale de l’asbl « Pomme et Papaye » – aide humanitaire au Rwanda
30 rue des Marronniers,B 1360 Perwez. tel fixe +3281659072 – mobile +32474930670 –
http://www.pommeetpapaye.org

 

Renseignements : 

Claire et Jacqueline Ausloos
Pomme et Papaye asbl
Rue des Marronniers, 30
1360 Perwez 
081/65 90 72 
0474/930 670 

clairepompapaye@gmail.com
http://www.pommeetpapaye.org

Posted in Action humanitaire, Actions sociales, Associations and tagged .